mercredi 30 novembre 2016

Expression écrite





Pour mes enfants, l'expression écrite n'a jamais été chose facile.
Leurs idées étaient souvent mal ordonnées. La syntaxe de certaines phrases pouvaient même me faire pâlir. 
Les cours par correspondance n'ont jamais été la solution pour palier à leurs difficultés.
Les CPC offre un cours, des exercices.
La méthodologie, l'approche du petit à petit n'existe pas.
C'est donc aux parents, seuls, de trouver un moyen motivant, captivant, une approche pour que l'enfant capte ce que l'on attend de lui.
Ce n'est pas chose aisée, souvent les enfants se braquent.

Je vais partager avec vous notre nouvelle démarche que j'ai décidé de mettre en place avec le temps.
S'adapter à l'enfant, à ses envies, à ses passions pour développer chez lui un éventail de vocabulaire plus large.
Lui offrir des livres, de bons et beaux livres pour éveiller sa soif.
C'est un budget conséquent, il est vrai. Il nous arrive d'aller à la bibliothèque, mais je préfère avoir NOS livres.

CEUX que l'on feuillette, que l'on sent, CEUX dont on plie les pages pour les entendre murmurer.
Lui offrir la possibilité de s'exprimer à travers différents écrits : journal intime, bande dessinée, récit, lettre, exposé, recette de cuisine...

Après avoir dessiné un objet, un animal ou autre de son choix, l'enfant invente une histoire, fait une description détaillée en utilisant le plus d'adjectifs possibles.
Au début, il arrive que le texte soit court à nos yeux mais au fur et à mesure que l'enfant reprendra confiance en lui, son écrit sera plus vaste.




Les exposés favorisent les recherches, l'ordre des idées, la culture du beau puisqu'il va falloir le présenter à sa famille ou à ses amis.
Cela prend du temps, l'enfant s'en rend compte mais la satisfaction ne sera qu'à son comble une fois le travail achevé.
Et puis il faut s'entraîner à l'oral, employer les mots justes, intéresser son auditoire.
Je leur propose également de mettre en place un petit questionnaire de fin.




 
 
 
 
Atelier bande dessinée.
 
    
 Remplir des bulles.

     
Inventer sa propre BD.
 
 
 
Transposer une fable de la Fontaine.
 
 
 

 
Ecrire un texte sur un personnage qui le passionne. Ici Léonard de Vinci.
Et pourquoi pas écrire à l'envers son résumé comme le faisait cet artiste.
 

 
Ecrire des lettres fictives ou réelles.
 
Mais aussi des poèmes pour petits et grands.
 

 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire