lundi 30 janvier 2017

Picasso et Vélasquez



Il y a peu, nous nous sommes penchés sur cet artiste qu'est Picasso.
Nous avons abordés très simplement sa biographie et nous avons également observé quelques-unes de ses œuvres avec les enfants et quelques amies.



Les enfants se sont ensuite amusés.
A l'aide d'une petite fiche, ils devaient lancer le dé, suivre les instructions pour tracer leur portrait.
Ceux-ci ont été effectués aux pastels gras.
Ces fiches sont disponibles sur Pinterest, il vous faudra effectuer un copié collé et l'agrandir sous Word à votre convenance.


Voici le résultat.


Par la suite, quelques jours plus tard avec mes enfants, lorsque nous nous sommes rendus à la bibliothèque, nous sommes tombés sur un livre très intéressant sur Picasso.
Livre simple mais riche en informations.
C'est par le biais de ce livre que nous nous sommes penchés sur un autre peintre Vélasquez.


Dans celui-ci nous découvrons la jeunesse de Picasso et ses premières œuvres.
Son père est peintre et professeur de dessin. Il fait rentrer dans la tête de son fils toutes les règles académiques : perspective, éclairage, drapés, volumes...


On y découvre aussi le fameux tableau des Ménines de Vélasquez.
Vélasquez peintre officiel de la cour d'Espagne au 17 ème siècle peint l'infante accompagnées de ses Ménines, qui sont à son service.
Elles ne la quittaient jamais des yeux.


Picasso se lance un défi en 1957 : s'emparer de tous les secrets du célébrissime tableau de Diego Vélasquez, les Ménines et de le faire revivre tout autrement.
Il met en pièce la toile, plonge à l'intérieur de chaque personnage qui la composent et la reconstruit à sa manière.
Pendant cette aventure qui dure 137 jours, Picasso fera naître 58 toiles.
En voici quelques unes.




Ce livre a donc donné de l'inspiration à certains.


Notre dernier atelier sur Picasso fut de créer un portrait décomposé à l'aide de petits cadres, sur lesquels devait figurer un élément œil, nez, oreille...
Ces éléments ont été collés sur une planche cartonnée et colorée.













lundi 23 janvier 2017

Le cerveau

Aujourd'hui nous nous sommes intéressés à une partie précise de notre système nerveux : le cerveau.
Il se situe dans la boîte crânienne.
Le cerveau est une partie de notre encéphale.


Nous avons expliqué aux enfants que le système nerveux est composé de trois partes : encéphale, moelle épinière et nerfs.
L'encéphale est lui composé de trois autres parties le cerveau, le cervelet et le tronc cérébral.




Nous avons effectué une coupe longitudinale et une coupe transversale sur un cerveau de mouton.
Les enfants ont donc pu observer de manière concrète les trois parties de l'encéphale.


Cette observation a été accompagnée par l'utilisation de cartes de nomenclature trouvées sur le blog les ateliers de céleste.

http://lesateliersdeceleste.over-blog.com/2014/08/le-cerveau-humain.html

Après cela nous sommes passés à l'étude des différentes fonctions cognitives.
Toutes les parties du cerveau ne traitent pas les mêmes informations, n'accomplissent pas les mêmes tâches.
Les différentes parties s'appellent des lobes, chacun est responsable d'une ou plusieurs fonctions.


Nous nous sommes encore une fois servis des cartes de nomenclature, puis nous avons colorié les deux hémisphères d'un cerveau de différentes couleurs correspondant aux lobes.





si ce coloriage vous intéresse je vous mets le lien ICI.

Nous avons soumis notre cerveau à quelques exercices de reconnaissance olfactives et visuelles.
Essayer de deviner l'odeur en regardant la couleur.
Facile de tromper son cerveau !



Nous avons observé des cellules nerveuses au microscope.








L'air



Plusieurs expériences ont été effectuées pour prouver la présence d'air, savoir si l'air a une masse, combien de litre d'air passe dans nos poumons en un seconde ...

Nous nous servons de nos manuels, de magazines (essentiellement Les sciences avec Léonard) et bien d'autres supports.


Nous utilisons ce support ci-dessous.
Il contient des expériences dans de nombreux domaines, les explications sont claires et accessibles.




L'air a une masse.


Nous avons utilisé un ballon et une balance de cuisine.
Nous avons pesé un ballon (un peu dégonflé), puis après l'avoir regonflé nous avons recommencé la pesée.
L'enfant constate une différence de masse.
L'enfant pourra donc en conclure que l'air a une masse.
L'air est invisible, c'est un gaz.
Tous les gaz ont une masse.





Volume et temps. 

Nous avons installé un dispositif permettant de calculer le temps mis à 2 litres d'air pour parcourir nos poumons. 

Une bouteille vide fermée que l'on retourne dans un récipient plein d'eau.
Nous la dévissons sous l'eau puis nous y glissons une paille .
L'enfant souffle à plusieurs reprises si nécessaire et pendant ce temps nous chronométrons.
Nous savons maintenant combien de temps il faut à 2 litres d'air pour parcourir nos poumons.
J'ai également demander aux enfants de calculer le nombre de litres d'air parcourant nos poumons en minutes, en heures...



Sans l'air les objets ne peuvent pas brûler.

Nous avons recouvert une bougie allumée à l'aide d'un petit pot dans un premier temps puis d'un grand pot dans un deuxième.
Les enfants ont pu observer que la bougie mettait plus de temps à s'éteindre dans le deuxième cas.
Le  plus grand  pot contient plus d'air, donc plus d'oxygène et la bougie brûle plus longtemps.
L'oxygène est nécessaire à  la combustion.
Quand on place un pot sur la bougie allumée, la flamme consomme l'oxygène à  l'intérieur du pot et lorsque la quantité d'oxygène devient insuffisante, la flamme s'éteint !




Ensuite nous avons placé trois pièces autour de la bougie, elles soutiendront le pot.
Nous avons versé de l'eau colorée jusqu'à ce qu'elle recouvre les pièces.
On renferme la bougie allumée à l'aide du pot en prenant soin que celui-ci repose sur les pièces.

Qu'arrive-t-il à l'eau ?
Le niveau d'eau monte à mesure que la flamme faiblit.
Ce phénomène n'est pas dû au manque d'oxygène mais à l'air qui, en refroidissant, se contracte.
Comme il y a plus de place dans le pot, l'eau monte !


Les alvéoles pulmonaires.

Le passage de l'air dans les alvéoles pulmonaires est facilité par une fine couche de liquide fabriqué par les paroi sdes alvéoles des poumons.

Comment constater ce phénomène ?
Mettre un peu d'eau dans un ballon de baudruche et de l'eau savonneuse dans l'autre.
Les gonfler à tour de rôle et constater les différences.
Lequel est le pus facile à gonfler ?



Cette expérience nous a amenés à parler de l'asthme, maladie respiratoire, entrainant une respiration sifflante, bruyante avec sensation d'étouffement.
Pourquoi ?
Parce que nos bronches vont alors sécréter le mucus pour faciliter le passage de l'air.






jeudi 19 janvier 2017

Elecricité


Dans notre famille, nous aimons traiter les chapitres sur l'électricité de manière formelle ou informelle, le but étant d'acquérir des connaissances universelles.

Pour cela, nous utilisons le matériel venant de la boutique OPITEC.

http://fr.opitec.com/opitec-web/c/zz/cID/c3I6ZWxlY3RyaWNpdGUz/searchResult.jsf






Ampoules, câble avec pinces croco, moteur ...
Nous avons quand même réussi à monter notre BMW avec circuit en dérivation au cas où une ampoule serait à changer.


Ou bien les mallettes de la marque BUKI véritable source d'inspirations.
Facilement utilisable à partir de 8 ans.




Mise en place de différents circuits.
Ici, en dérivation.


Montage d'une canne à pêche électromagnétique.




Puis celui d'un phare.




Nous avons assisté à un atelier électricité au sein de la ludothèque de notre commune.
Chaque vacances scolaire un atelier y est organisé.

Celui-ci consistait à monter sa propre voiture.
D'ailleurs, elle a été réalisée à l'aide de composants venant de la boutique OPITEC.

Les engrenages et le moteur étaient les éléments essentiels.
Il a donc fallu saisir l'importance de la taille des engrenages dans le système.


Ils ont pu mettre au point un interrupteur.



Et pour finir faire la course dans les couloirs de la ludo avec les camarades de l'atelier.
Petite mise en garde toutefois concernant le bruit du moteur OPITEC, il est insupportable.





Lors de la fête de la science, nous avons participé à un atelier sur le fil à coudre connecté très chouette.
Je n'en avais jamais entendu parler jusqu'à  maintenant et j'espère vous avoir donné une nouvelle idée d'activité à partager avec vos enfants.
Elle allie à la fois créativité et électricité.

Il faut pour cela un morceau de tissu, un câble USB, une DEL, une résistance, du fil connecté (sur internet) et une aiguille.

Coudre un modèle simple, ici une souris, et une fois la couture finie inclure les différents composants en faisant attention au sens du courant.




Une fois branché, le museau de la souris s'allume.







dimanche 15 janvier 2017

Jeu d'enquête et concours


Voilà l'article DIFFERENT.
Lisez-le jusqu'au bout.

Je vais vous présenter un nouveau jeu que nous venons d'acquérir depuis peu.
Il s'agit d'un jeu d'enquête des éditions Fleurus.
Pas de plateau, pas de pions, pas de dés, seulement des cartes personnages et des cartes indices joliment illustrées et classées dans une boîte en forme de cube.
Bien évidemment, on y trouve la notice du jeu et les histoires.

Ce jeu le voici.




10 crimes, 10 enquêtes à résoudre.

Frayeur au château hanté.
Affolement chez le seigneur Perceval.
Choc à la tour Eiffel.
Terreur au laboratoire du savant fou.
Evasion des momies au musée.
Peur sur le vaisseau spatial.
Chaos au cirque.
Vol à bord du bateau pirate.
Panique à l'opéra.
Pagaille au lycée des magiciens.




Quel est le but du jeu ?

Un crime vient d'être commis, partez à la poursuite du criminel et découvrez quel est son mobile.
Entrez dans un rôle et incarnez l'un des six personnages de l'histoire : prenez leur voix, leur vie, leur caractère et trouvez qui a fait le coup.
Mais attention le criminel est parmi vous.
Le coupable devra donc cacher son identité.

A partir de 10 ans mais c'est possible avant.
Ma fille de 8 ans y a joué sans problème.



La partie se joue à 4 joueurs au minimum et 6 au maximum.
La durée de l'enquête est de 30 minutes.

C'est un jeu intéressant car la participation orale est très importante. Il faut réfléchir et laisser place à la déduction et à l'intuition.

Le seul point négatif, c'est que lorsqu'une enquête est effectuée, on ne peut plus la faire.
On connaît tout des personnages, de la résolution.



Mais tout n'est pas perdu, me suis-je dit.
Tous à vos crayons, feutres, peinture...
Je vous lance un défi.
Nous vous proposons de faire un dessin par famille.
Ceux que nous aurons choisis, remporteront une enquête.
Il y aura 3 familles gagnantes.
Pour cela, il vous suffit de me contacter par mail :
loucif.floriane@aol.fr
Je vous communiquerai alors notre adresse postale pour l'envoi du dessin.
Nous préférons les avoir en mains propres, c'est plus sympa.
Nous accepterons les dessins jusqu'au 15/02/2017.
Au-delà de celle-ci, ils ne seront pas pris en compte.