samedi 27 mai 2017

Comptage des oiseaux



Un tout petit article pour un tout petit rappel.



Le comptage des oiseaux des jardins c'est ce week-end !
Pour participer c'est très simple, il vous suffit d'observer pendant une heure dans votre jardin public ou privé, cour ou balcon tous les oiseaux qui viennent le visiter.
Pour cela, il faudra vous inscrire, cela ne prend que quelques minutes, et vous munir de la fiche de comptage.


vendredi 26 mai 2017

La mare aux grenouilles


Nous continuons notre explorations de la grenouille et de son cycle par l'intermédiaire d'un petit jeu simple, sympa, enrichissant et entrainant.

Je remercie également la gente dame nous ayant facilité son acquisition.
Vous pouvez d'ailleurs vous le procurer sur la boutique de la FCPN.


Le but de ce jeu et de devenir une grenouille le temps d'une partie en passant par tous le stades.
Têtard, grenouille adulte, future maman...

De 2 à 4 joueurs, on peut y jouer à partir de 6 ans et ce jusqu'à 106 ans.


Après avoir mélangé les cartes du jeu, il faut les installer en carré de 8*8.
Chaque joueur choisit sa couleur, puis déplace son pion côté têtard.
Nous débutons le jeu en phase jeune têtard.


Chaque joueur se déplace d'une case à la fois, retourne la carte sur laquelle il arrive et suit les instructions.
Les cartes restent visibles jusqu'à la fin du jeu.


La première étape consiste à se transformer en grenouille. Pour cela il faut acquérir trois points nourritures, visibles sur les cartes prédateurs/proies possédant le symbole têtard ou grenouille.



Un livret pédagogique accompagne le jeu pour approfondir nos connaissances sur les grenouilles, mais aussi pour nous sensibiliser, car les grenouilles et autres amphibiens sont des espèces en déclin, en raison de la dégradation de leur habitats, de la pollution des zones humides et de la diminution des populations d'insectes.



Les cartes "Le savais-tu ?" donnent des informations supplémentaires et viennent pimenter l'aventure.
Eh oui ! Après chaque lecture de carte, il faudra effectuer trois sauts de grenouille en disant : "Coâ, Coâ".












lundi 22 mai 2017

Fossiles

 
Encore une belle après-midi au sein de la réserve naturelle de Limay.
Cette fois-ci, nous y sommes allés pour parler fossiles et fossilisation.
 
 
La séance a débuté par la mise en place d'une frise chronologique présentant les événements les plus importants s'étant produit du Big Bang à maintenant.
La distance entre deux panonceaux était proportionnelle aux nombres d'années séparant les différents événements.
Exemple : entre le Big-Bang et la naissance de la terre, nous avons dû marcher 216 mètres.

 
 
 
L'animatrice a ensuite expliqué aux participants ce qu'étaient les fossiles mais aussi le processus de fossilisation.
 

 
Le processus de fossilisation a été approfondi par le biais de petites cartes à remettre dans l'ordre chronologique.
 


Puis, l'animatrice a mis à l'honneur sa belle collection de fossiles.
Eh oui ! Paléontologue de formation, elle a su de manière passionnée et précise nous faire part de toutes ses connaissances.
 

 
Ammonite.

 
Petit poisson et coquille d'œuf de dinosaure.

 
Oursin.
 
Ammonite fossilisée avec de la pyrite.
Dents de requins trouvées sur le site de Limay.
 
Les observations ont été nombreuses et riches.
Observations de strates en argile et en calcaire, observation de lumachelle (roche sédimentaire composée d'un grand nombre d'organismes fossiles entiers ou brisés essentiellement de coquillages).
 
 
 
Dès notre retour, certains n'ont pu s'empêcher d'exploiter toutes nos ressources et toutes les informations accumulées durant la journée.
 
 
Etape de la fossilisation.
Les cartes seront bientôt en téléchargement sur la page de la réserve naturelle de Limay.

 
Et dès ce matin, réinvestir les connaissances à l'aide de fiches, de manuels, de moulages et de fossiles.
 
 
Fossile empreinte, fossile coquille ou fossile moulage.



 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

samedi 20 mai 2017

Mandalas suite et fin


Après avoir partagé avec vous nos créations de mandalas de sable, nous vous présentons les mobiles mandalas des éditions Hachette.


Les plus : coloriage, détente mais aussi géométrie.
Eh oui, après avoir colorié nos jolis mandalas, nous pouvons former des solides géométriques.
Cube, tétraèdre, dodécaèdre, octaèdre, icosaèdre et cuboctaèdre.
15 mobiles sur le thème des mandalas qui peuvent être suspendus grâce aux rubans fournis.

Le kit contient 1 livre de 24 pages détaillant les instructions pas à pas, 28 planches prédécoupées avec les motifs à colorier et à assembler, des rubans pour suspendre les mobiles.






Nous possédons également un mandala magnétique de chez Quercetti.
Les enfants peuvent laisser libre cours à leur imagination.
Un livret de modèles est fourni avec le jeu.
Je vous laisse admirer quelques œuvres :)

















lundi 15 mai 2017

Mandalas de sable

 
 
Suite à l'étude d'une fiche lecture, nous nous sommes lancés dans la réalisation de mandalas de sable.

 
Le terme "mandala" signifie cercle en sanskrit.
Il s'agit d'une figure sacrée dans laquelle s'inscrit souvent des symboles géométriques.
 
Les mandalas sont souvent employés comme instrument de méditation.
 
Pourquoi utiliser du sable ?
 
De nombreuses techniques ont servi à la confection des mandalas : peinture, dessin, gravure et bien d'autres.
Si l'on se sert aujourd'hui de sable coloré, on utilisait traditionnellement des pierres semi-précieuses, des fèves, du riz, cailloux, graines ou fleurs.
 
Lors de la confection d'un mandala de sable, on reconnaît que tout est impertinent dans ce monde. Un mandala de sable terminé est démantelé pour exprimer la perspective du non-attachement.
 


 
Les enfants ont donc essayé de maitriser l'art du mandala de sable, à l'aide d'un entonnoir métallique, fournit dans cette jolie boite.
Ce n'est pas chose aisée, mais avec un peu d'entrainement et de patience, ils y sont arrivés.
 
 
 
Maitriser son geste, l'inclinaison, le versement du sable, rendre le tout harmonieux.
Joli moment de calme et de concentration.
 
 
 
Une fois celui-ci achevé, nous l'avons contemplé pour nous préparer à le démanteler.
Ce n'est pas l'étape à laquelle un enfant est prêt.
Détruire son œuvre !
 Savoir se détacher, comprendre et réaliser que tout à une fin.
C'est aussi une belle expérience.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

lundi 1 mai 2017

Les poumons : expériences et observations.


Suite à notre étude du système circulatoire, respiratoire et du cœur, nous avons pu nous procurer des poumons chez notre boucher.
 
Les poumons sont des organes impressionnants par leur taille, mais aussi par leur forme, leur couleur, leur texture...
 
J'avais repéré sur internet quelques expériences à effectuer avec ceux-ci.
J'ai donc décidé de les mettre en place à la maison.
 
Pour ceci, il vous faut des poumons entiers avec la trachée ;)
A défaut de posséder un tuyau en plastique à introduire dans la trachée, nous avons utilisé des pailles.
J'avoue que tout ceci peut paraître un peu particulier, mais le résultat et plutôt bluffant.
 
 
Nous avons commencé par observer les poumons de face et de dos.
 
Ils sont arrondis de face et plats de dos, creux en dessous.
On distingue également l'aorte reliée au cœur, car le cœur à sa place au milieu de ces organes.
 
La phase suivante consistait à souffler dans les poumons pour évaluer leur capacité lorsqu'ils reçoivent de l'air.
 
Tout le monde a essayé et ce fut un franc succès.
Ils ont été impressionnés et ne voient plus leurs corps de la même manière.
Quel machine incroyable que notre corps !!!
 

 
Après avoir soufflé de nombreuses fois dans les poumons, nous nous sommes penchés sur ler composition.
Essayer de retrouver les différentes parties : trachée, bronches, bronchioles et alvéoles.
 
La trachée a été coupée.
 Les enfants ont pu constater la différence de matière entre un os et du cartilage.
La trachée étant constituée d'anneaux de cartilages.
 Au bout de celle-ci, les bronches sont largement visibles, elles s'engagent chacune dans un poumon.

 
Si l'on effectue quelques coupes du poumon, nous pouvons facilement observer les bronchioles.

 
Pour ce qui est des alvéoles pulmonaires, je ne suis pas assez pro.
J'ai bien essayé, mais les essais ne furent pas concluants.
 
Nous avons prélevé un morceau de poumon, que nous avons placé dans un bac rempli d'eau.
Mais avant, j'avais demandé à chacun de formuler des hypothèses.
Flotte, coule, fait des bulles...
 
 
Et bien ça flotte !
Pourquoi ?
Il y a encore de l'air dans le morceau de poumon.
Lorsque nous expirons, le poumon ne se vide pas entièrement, il reste encore un peu d'air.
 
 
Les enfants ont apprécié et m'ont remerciée toute la soirée pour ces expériences.
Comme quoi !
 
Les vidéos ne fonctionnent pas sur le blog.
Je vous invite donc à vous rendre sur la page Facebook instruction en folie,  pour apprécier notre petite vidéo.