jeudi 6 septembre 2018

Automne suite et fin



Voici la suite de nos découvertes et de nos expériences sur l'automne.
Nous avions déjà abordé le sujet ICI 
Pourquoi les feuilles tombent-elles en automne ? Pourquoi changent-elles de couleur ?

Dans cette deuxième partie, nous nous sommes plutôt interrogées sur le devenir de ces feuilles.
Elles sont tombées.
Mais...que vont-elles devenir ?

Pour cette séquence, nous avons donc chaussé nos bottes et nous nous sommes emmitouflées, car ce fut un jour terrible.
Les températures étaient vraiment basses.


Après avoir trouvé notre coin d'observations, j'ai posé la problématique suivante à Mademoiselle IEF :

Que vont devenir ces feuilles ?

Je l'ai laissée regarder, fouiller, avancer ses hypothèses puis je lui ai expliqué ainsi:

Chaque année, sur le sol, s'accumulent les feuilles mortes.
Cette partie superficielle du sol que l'on peut observer se nomme la litière.
Elle est formée de débris de végétaux et d'animaux en décomposition.

Essayons d'observer la décomposition des feuilles.




Il faut savoir que la décomposition des feuilles peut s'étendre jusqu'au printemps car c'est un phénomène variable selon la nature de la feuille mais aussi en fonction du milieu, de la température et de l'humidité.

Problématique suivante : 
Les feuilles se décompensent mais comment ?

Mademoiselle est donc passée à une étude plus approfondie du sol, permettant ainsi de découvrir une multitude d'être vivant.
Pour cela, elle devait remplir une fiche, photocopiée dans un manuel  portant sur le sujet.


Qu'avons nous trouvé ?
Une petite limace.



Observation et mesure.
Nous n'avions rien oublié, nous nous étions munies d'une loupe et d'une règle.

Vous me direz surement que cette récolte fut bien maigre.
Mais ce n'est pas tout !

Avant de partir, nous avions préparé notre potion magique.
De l'eau et de la moutarde pour débusquer les décomposeurs les plus importants :
Les vers de terre.



Une fois versée sur le sol, les effets de cette potion ne se font pas attendre.



La récolte fut assez bonne, ce qui nous permit de mettre en place une fois rentrée une ferme à lombrics.

Dans un grand vase, nous avons alterné de la terre et du sable humidifiés auparavant, puis nous avons recouvert le tout de feuilles mortes.
Nous humidifions le dispositif 2 fois par semaine.
Nous pouvons déjà remarquer la formation de plusieurs galeries.





Ensuite et pour finir, nous avons mis en place ce que l'on appelle : L'appareil de Berlèse.

Ce procédé permet de récolter les bêtes du sol.
Des bêtes difficilement visibles à l'œil nu.



Pour cela, il faut :

Une lampe
Un entonnoir
Un récipient contenant de l'alcool
De la terre (provenant de la litière) que vous recouvrirez de feuilles mortes.

Il vous suffit de disposer le matériel comme sur la photo ci-dessus et de laisser la lumière allumée quelques heures.

Les bêtes du sol pourront être récoltées dans l'alcool.

Nous avons pu examiner au microscope plusieurs spécimens dont ceux-ci.



























2 commentaires: