mardi 25 septembre 2018

Gâteau à la citrouille


Mmmhh !!!
ça sent bon par ici !


Première fois que nous réalisons ce délicieux gâteau à l'aide de la fiche recette trouvée sur le blog de "Bout de Gomme".

Vous la trouverez ICI 


Quelques photos de ce bel après-midi passé entre iefeurs.





Vraiment délicieux, les enfants ce sont régalés.


vendredi 21 septembre 2018

Partage du jour :Étude de la cellule et classification


Vous êtes nombreuses et nombreux à nous suivre sur Instagram      →Instruction_en_folie

J'ai partagé quelques photos sur notre séance concernant la cellule et la classification animale et vous aviez très envie de connaître les logiciels utilisés.

Concernant la cellule, nous avons étudié les cellules végétales, animales (celles de la bouche de Mademoiselle IEF), il nous reste à trouver les paramécies (êtres unicellulaires se trouvant généralement dans des étendues d'eau).


Vous trouverez notre microscope ici 


Cellule 3D


Fonctionnement du microscope



Nous avons ensuite abordé la classification animale et Mademoiselle s'est entraînée sur ce logiciel








jeudi 20 septembre 2018

Notre abonnement Pandacraft 8-12 ans


Lorsqu'ils étaient plus petits, nous avions testé quelques kits Pandacraft. Volcan, méduse...






Puis ensuite, nous avons stoppé. Les enfants étaient trop grands et le contenu n'était plus adapté.

Par la suite, ils ont mis au point de nouveaux kits, proposant cette fois deux tranches d'âge ( 3/7 ans- 8/12 ans).

Nous avons donc réitéré l’expérience.
Du coup, notre abonnement est actif depuis plusieurs mois maintenant, et c'est surtout Mademoiselle IEF qui en raffole.
Elle est toujours impatiente de les recevoir.
Les sujets proposés sont  très sympa.

Étude des plantes

Étude des grenouilles

Étude des fourmis
(avec des supports au top!)



Les constellations
Utiliser du fil phosphorescent et les placer sur la carte en s'orientant grâce aux points cardinaux.


Les émotions (Papertoy et Thermococotte)


Le but est de faire deviner l'émotion cachée.


L'émotion est dévoilée en la frottant légèrement.







jeudi 13 septembre 2018

Champignons et bourgeons


Avec mademoiselle IEF, nous avons étudié en sciences : les champignons et les bourgeons.
Tout d'abord, j'ai expliqué ce qu’était un être vivant : végétal ou animal qui se nourrit, respire, grandit, se reproduit.
Mais rapidement, notre leçon s'est orientée sur les plantes (vivaces et annuelles).
Puis, mademoiselle a appris que les champignons n’étaient pas inclus dans les végétaux, qu'ils étaient à part.
De plus cela tombe bien, c'est la saison.

J'ai demandé à mademoiselle de reconstituer le cycle du champignon et d'associer les différentes définitions à chaque étape.
 Puis, je lui ai présenté les différentes parties d'un champignon.
Je lui ai proposé d'effectuer un schéma pour fixer ses nouvelles connaissances.



Si ces cartes vous intéressent, je les ai téléchargées chez crapouillot montessori  ICI

Nous nous sommes chaussées pour parcourir notre parc, et partir à la découverte des différents champignons que l'on pouvait rencontrer dans notre environnement.
Et bien, nous n'avons pas été déçues; pour son plus grand plaisir.
Munie de son encyclopédie sur les champignons, elle s'est bien régalée (avec les yeux).



Si certains champignons sont déterrés, c'est qu'elle s'est appliquée à les retirer de terre pour mieux observer le mycélium.

Ensuite, je lui ai expliqué la différence entre les plantes vivaces (qui changent de forme ou d'aspect au fil des saisons) et les plantes annuelles ( qui ne vivent qu'un cycle).

Nous avons pour l'occasion observé les arbres et surtout les marronniers.
Ils perdent leurs feuilles et laissent place à des bourgeons.
Mais qu'y a t il là dedans ?


Mademoiselle a effectué une coupe longitudinale du bourgeon et a observé chaque partie minutieusement à l'aide de notre microscope.



vendredi 7 septembre 2018

Comment conserver les insectes ?


Avec les enfants nous adorons les sciences.
Nous partageons, nous découvrons, nous apprenons.
Nous adorons collectionner les pierres précieuses, les objets merveilleux que nous offre la nature mais aussi les insectes.


Vous avez certainement déjà vu ces insectes dans des blocs de résine.

Eh bien, sur un super blog dont je mets le lien ci-dessous 

j'ai appris que l'on pouvait nous-même (enfin, je n'y avais pas songé ;)) fabriquer nos propres blocs en résine.

Il existe sur internet ou dans certains magasins de loisirs créatifs des kits comme celui-ci


Au fur et à mesure de vos promenades ou tout simplement dans votre logis, il vous suffira de récolter des insectes.


Une fois que votre collection d'insectes est assez fournie, vous pourrez vous servir de votre kit qui est vraiment très simple d'utilisation.


Dans ce kit, il vous faudra mélanger délicatement deux produits .
Et...c'est tout !


Il vous faudra également choisir un moule en silicone (qui ne servira qu'à ça). 
Cube, sphère, demi-sphère...à vous faire votre choix !

Notre premier essai (qui n'est pas celui-là) a été un peu catastrophique car nous avions rempli les moules en entier puis nous y avions déposé nos insectes.
Malheureusement, ceux-ci ont une fâcheuse tendance à remonter à la surface.
Les pattes sortaient de la résine.
Pas terrible, terrible !
Alors, pour bien faire, il faut dans un premier temps remplir le moule à moitié, poser l'insecte et laisser sécher 24H.


Le lendemain on coule l'autre moitié dans le moule et on attend encore 24H.

On démoule et on applique un couche de vernis.


Notre bloc en résine devient alors translucide comme par magie !
Vraiment top pour procéder à l'identification de nos petits amis !













jeudi 6 septembre 2018

Automne suite et fin



Voici la suite de nos découvertes et de nos expériences sur l'automne.
Nous avions déjà abordé le sujet ICI 
Pourquoi les feuilles tombent-elles en automne ? Pourquoi changent-elles de couleur ?

Dans cette deuxième partie, nous nous sommes plutôt interrogées sur le devenir de ces feuilles.
Elles sont tombées.
Mais...que vont-elles devenir ?

Pour cette séquence, nous avons donc chaussé nos bottes et nous nous sommes emmitouflées, car ce fut un jour terrible.
Les températures étaient vraiment basses.


Après avoir trouvé notre coin d'observations, j'ai posé la problématique suivante à Mademoiselle IEF :

Que vont devenir ces feuilles ?

Je l'ai laissée regarder, fouiller, avancer ses hypothèses puis je lui ai expliqué ainsi:

Chaque année, sur le sol, s'accumulent les feuilles mortes.
Cette partie superficielle du sol que l'on peut observer se nomme la litière.
Elle est formée de débris de végétaux et d'animaux en décomposition.

Essayons d'observer la décomposition des feuilles.




Il faut savoir que la décomposition des feuilles peut s'étendre jusqu'au printemps car c'est un phénomène variable selon la nature de la feuille mais aussi en fonction du milieu, de la température et de l'humidité.

Problématique suivante : 
Les feuilles se décompensent mais comment ?

Mademoiselle est donc passée à une étude plus approfondie du sol, permettant ainsi de découvrir une multitude d'être vivant.
Pour cela, elle devait remplir une fiche, photocopiée dans un manuel  portant sur le sujet.


Qu'avons nous trouvé ?
Une petite limace.



Observation et mesure.
Nous n'avions rien oublié, nous nous étions munies d'une loupe et d'une règle.

Vous me direz surement que cette récolte fut bien maigre.
Mais ce n'est pas tout !

Avant de partir, nous avions préparé notre potion magique.
De l'eau et de la moutarde pour débusquer les décomposeurs les plus importants :
Les vers de terre.



Une fois versée sur le sol, les effets de cette potion ne se font pas attendre.



La récolte fut assez bonne, ce qui nous permit de mettre en place une fois rentrée une ferme à lombrics.

Dans un grand vase, nous avons alterné de la terre et du sable humidifiés auparavant, puis nous avons recouvert le tout de feuilles mortes.
Nous humidifions le dispositif 2 fois par semaine.
Nous pouvons déjà remarquer la formation de plusieurs galeries.





Ensuite et pour finir, nous avons mis en place ce que l'on appelle : L'appareil de Berlèse.

Ce procédé permet de récolter les bêtes du sol.
Des bêtes difficilement visibles à l'œil nu.



Pour cela, il faut :

Une lampe
Un entonnoir
Un récipient contenant de l'alcool
De la terre (provenant de la litière) que vous recouvrirez de feuilles mortes.

Il vous suffit de disposer le matériel comme sur la photo ci-dessus et de laisser la lumière allumée quelques heures.

Les bêtes du sol pourront être récoltées dans l'alcool.

Nous avons pu examiner au microscope plusieurs spécimens dont ceux-ci.